Suite aux mesures de confinement mises en place dans le cadre du Covid-19, de nombreuses femmes déjà victimes de violences conjugales se retrouvent pour plusieurs semaines enfermées dans des foyers toxiques, où la violence quotidienne et la fatigue psychologique ne font que croître au fil des jours.
De nombreux enfants et adolescents connaissent également cette violence.

L’association départementale du Planning Familial relaie deux campagnes nationales de communication relative aux violences intrafamiliales :

#entendons leurs cris – campagne initiée par l’UNICEF et #Noustoutes
- Femmes victimes de violence – campagne initiée par le Mouvement Français du Planning Familial

Cette initiative est soutenue par la Préfecture (Direction départementale de la cohésion sociale, délégation départementale aux droits des femmes et à l’égalité).

  

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de notre site et de ses services. En savoir plus J'ai bien compris